AU BLOC

Anesthésie générale de courte durée le plus souvent mais également loco-régionale.
Intervention faite sous garrot à la racine de la cuisse pour éviter les saignements dans l’articulation pendant l’intervention.
Deux petites incisions de 5 mm de part et d’autre de la rotule permettent de passer la caméra et les instruments pour réaliser l’arthroscopie.

Le premier temps opératoire est l'exploration du genou :


Elle permet de réaliser un bilan lésionnel complet du genou (ménisques, cartilage, ligaments..).

Quatre zones sont explorées :

- Le compartiment interne (ménisque interne et cartilage),
- L’échancrure (Ligament croisé antérieur, Ligament croisé postérieur),
- Le compartiment externe (ménisque externe, cartilage et tendon poplité),
- Le compartiment fémoro-patellaire (rotule cartilage trochlée).

Le deuxième temps opératoire est le traitement du ménisque :


Après analyse de la lésion, on enlève la partie du ménisque atteint et sa base d’implantation en laissant ce que l’on appelle le mûr externe.
Cette régularisation est faite à l’aide de petits instruments (ciseaux, pince, fraise motorisée
…), section d’une languette.
-Ablation d’une anse de seau.
-Régularisation d’une lésion complexe.


Le troisième temps est le lavage et la fermeture du genou.


L’opération se déroule avec un lavage continu de sérum physiologique.
Un produit anesthésique sera instillé dans l’articulation avant la fermeture pour diminuer les douleurs pendant les quelques heures post-opératoires.
La fermeture est réalisée par du fil résorbable.